Balisage du site pendant les travaux de construction

Pour des chantiers privés comme pour des travaux publics, les balisages sont essentiels pour des raisons de sécurité. Nombreux équipements sont utilisés à cette fin en fonction de l’envergure des travaux, mais aussi en fonction de l’environnement. Pour pouvoir effectuer les balisages correctement, des normes et des réglementations sont à suivre. À titre de synthèse, le présent article vous informe sur les balisages du site pendant les travaux de construction.

Les principaux objectifs du balisage de site

Balisage du site pendant les travaux de construction

Les balises sur le chantier ont diverses finalités.

Premièrement, les balises servent à délimiter l’aire d’intervention. Pour ce faire, les clôtures de chantiers qui peuvent être opaques ou ajourées. Dans ce cas, les balises préservent la zone de construction de toute irruption et permettent ainsi aux ouvriers de travailler en paix. Pour les clôtures opaques, c’est aussi pour garantir la discrétion et maintenir une certaine harmonie du paysage. En effet, avec ces types de balises, on ne voit pas de l’extérieur les désordres dans le chantier.

Deuxièmement, les balises servent également à indiquer le chemin que doivent emprunter les ouvriers ou toutes autres personnes en visite sur le chantier. De même, pour les travaux en voie publique, elles donnent les instructions à suivre pour la déviation de la route. Dans ce cas, vous utiliser des plots, des chevalets de chantiers, des rubans de signalisation, des panneaux, etc. Le principal objectif de ces balises étant toujours la sécurité, celles-ci se doivent d’être précises et bien placées.

Les balisages selon l’étendue des travaux

Comme mentionné plus haut, on retrouve deux grands types de travaux, à savoir : les constructions privées et les travaux publics. Dans ce cas, les balisages ne sont pas les mêmes. Dans les deux catégories, l’envergure départage aussi les actions à mener en termes de balisage du site.

Pour les constructions de bâtiments sans entrave à la circulation, les balisages permettront d’arpenter le site en toute sécurité. Mais les balisages ne suffisent pas pour être hors danger. Il faut impérativement s’armer de vigilance en plus de porter les équipements de protection individuelle comme la combinaison, le baudrier, le casque, les chaussures robustes, les lunettes…

Pour les travaux sur la voie publique, les dispositions à prendre dépendent de la longueur et la largeur occupées par le chantier, et aussi du taux de fréquentation de la route.

Comment établir les balisages sur le chantier ?

Le balisage du site est à étudier durant la préparation du chantier, plus précisément lors de la réalisation du plan d’installation du chantier (PIC). À ce stade, la reconnaissance des lieux a été effectuée, ce qui permet de déterminer les emplacements des pôles principaux de la construction avec tous les engins nécessaires. Ainsi, vous devez introduire le balisage sur votre plan pour que la mise en place soit rapide et bien réfléchie. Les informations sur le plan doivent être des plus précises possible.

Pour les travaux sur les routes, les échelons de signalisations pour les travaux temporaires sont : la signalisation d’approche avant le chantier, la signalisation de position sur l’aire des travaux, et la signalisation de fin de prescription. À tous les niveaux, la visibilité des panneaux de signalisation doit être effective. C’est pour cela que des distances sont imposées entre les différents panneaux et les dimensions de ceux-ci standardisées. En outre, pour les travaux fixes et les chantiers mobiles sur la voie publique, les dispositions spécifiques sont exposées dans les réglementations établies par l’autorité compétente.